Que penser du collier anti aboiement pour chiot ?

Parfois, le dressage chiot ne marche pas aussi bien que l'on espère. Vient alors l'idée d'utiliser un collier anti aboiement chiot. Quelle erreur !

Pourquoi ne faut-il pas mettre de collier anti-aboiement à son chiot ?

Vous avez récemment accueilli un nouveau compagnon à la maison. Malheureusement, celui-ci aboie beaucoup et vous ne savez que faire ?

De nombreux sites recommandent le port de colliers anti-aboiement mais ceux-ci sont-ils efficaces et conviennent-ils réellement à tous les chiens ?

L'ABOIEMENT EN QUESTION

Les aboiements de votre chiot sont un moyen de communiquer. Ils signifient donc quelque chose et il vous appartient de tenter de décrypter le message que votre animal souhaite vous faire passer :

  1. - a-t-il peur ?
  2. - a-t-il mal ?
  3. - s’ennuie-t-il ?
  4. - est-il anxieux de se retrouver seul à la maison ?
  5. - est-il excité par le jeu ?


cas du collier anti-aboiement pour chiot

N’oubliez pas que votre chiot provient d’une portée. Par conséquent, il était habitué à être constamment en présence de ses congénères et de sa mère. Se retrouver tout à coup seul dans un espace clos peut être stressant pour lui.

LES RISQUES

Le port d’un collier anti-aboiement est vivement déconseillé sur les chiots. En effet, tout d’abord ceux-ci ne sont pas du tout adaptés à la croissance et à la taille de votre compagnon.

Chaque modèle correspond à une taille et à un poids de chien bien précis pour des raisons de sécurité.

De plus, ces colliers représentent un danger pour votre animal : il pourrait tenter de l’enlever et risquerait de se coincer les pattes dedans.

La peur causée par le collier pourrait entraîner l’apparition d’un comportement anxieux pouvant aller jusqu’au dépôt incontrôlable d’urine, la recrudescence des aboiements, etc.

ALORS QUE FAIRE ?

Les aboiements intempestifs chez le chiot sont avant tout une question d’éducation. Mieux vaut opter pour un dressage positif, avec récompense sous forme de friandise que l’on donne au chiot lorsque celui-ci a respecté un ordre (« arrête d’aboyer », « silence »).

Vous pouvez également vous aider d’un clicker. Supprimez ensuite progressivement la friandise afin de ne garder que la notion de récompense vocale ou manuelle (caresses).

Habituez également votre chiot aux bruits extérieurs dès le plus jeune âge afin d’éviter les effets de surprise. De même, multipliez les sources de jeu afin qu’il ne s’ennuie pas.

L’apprentissage de la solitude doit se faire graduellement : laissez votre chiot seul quelques minutes puis allongez cette durée de plus en plus. L’important reste de garder son calme et de ne jamais crier. Les punitions sont également à proscrire.

Si toutefois, rien ne fonctionne, vous pouvez toujours avoir recours à une école de dressage ou à un comportementaliste qui saura vous conseiller.

RAPPEL IMPORTANT

Un chien ne peut complètement cesser d’aboyer puisque c’est non seulement l’un de ses moyens de communication mais représente également un comportement parfois encouragé (comme pour les chiens de garde).

Si le chiot continue d’aboyer ou que les aboiements surviennent soudainement, n’hésitez pas à consulter votre vétérinaire pour éloigner toute suspicion de pathologie.

 

dresser son chien

 

Nos partenaires

Pour aller plus loin

-