Dressage du chiot labrador

Lorsqu'il s'agit de sécurité du chien, il faut agir le plus tôt possible. Aussi, l'éducation d'un chiot labrador débutera par les ordres visant à le protéger de tout danger éventuel.

L'ordre de refus est donc tout naturellement la première des choses à inculquer à l'animal lors d'un dressage chiot.

C'est très important car la seule évocation d'un "non" peut sauver la vie de votre chien .. encore faut-il que celui-ci sache interprèter correctement le signal .

C'est tout l'objet du dressage chiot, que d'apprendre au jeune animal de compagnie les rudiments de l'éducation.


Le "non" du refus

L'ordre du "non" est utilisé pour suspendre une action en cours du chiot. Il lui signifie clairement qu'il est dans l'erreur et qu'il doit cesser immédiatement ce qu'il est en train de faire sous peine de représailles de la part du maître.

Il y a différentes nuances de ton pour exposer son refus au chien. Un simple "non", prononcé sur un ton ferme mais calme, devra signifier une désapprobation du maitre envers le comportement de l'animal. Comprenez, ce que le chien est en train de faire est interdit mais pourrait ne plus l'être en d'autres circonstances.

les premiers enseignements

Pour les situations plus extrêmes, il y a lieu de monter d'un cran. Un "non" prononcé sur un ton péremptoire sera donc utilisé dans le cas où le chien se trouve en danger.

Si vous voulez que le chien comprenne la dangerosité de telle ou telle situation, vous ne devez pas tout le temps le gronder de manière égale. Le "non" d'un chiot mordillant sa gamelle ne doit pas être identique au "non !" d'un chiot qui s'apprête à traverser la route.

Car, à force de crier sur le chien sans retenue, il risquerait au final de ne plus prendre en compte à leur juste valeur les interdictions en cours. Voilà pourquoi il est utile de nuancer l'intonation de l'ordre donné au chien. Il en va de sa sécurité.

En résumé, soyez mesuré dans votre voix et apprenez à adapter votre intonation en fonction des circonstances.


Le geste associé au "non"

Le "non" doit être accompagné d'un geste de la main. Ce geste est assez vite compris par le chiot. Si celui-ci n'est pas parfaitement assimilé, il est toutefois possible, recommandé même, de lui prendre la peau du cou et de la secouer.

Ce geste est identique au geste de la mère du bébé labrador lorsque cette dernière grondait ses petits. Si le geste de la main peut ne pas être de suite compris par le chiot, celui du secouement de la peau du cou est immédiatement compris.


Les gestes de soumission du chiot

Toute action punitive prodiguée au chien, tel le "non" de refus, le geste de la main ou le tirage de la peau du cou, devra immédiatement cesser au moment où le chiot vous signifiera qu'il a compris le message.

Mais alors, comment savoir que le chiot a bien compris notre ordre. Bien sûr, lorsque le chien arrête son action en cours cela est déjà une première indication que le chiot a compris son erreur, mais est-ce suffisant ? N'y a -t-il pas un signe plus net qui nous permet d'être assuré que le chien ne recommencera plus ses bêtises ?

Ce geste, c'est le geste de soumission du chien. A quoi correspond-t-il ?

Lorsque le chien se jette à terre, en position ventre en l'air, c'est le signe que le chien capitule. Avec un tel comportement, le chiot vous dit "c'est bon arrête de me punir, j'ai compris".

Continuer à gronder son chien lorsqu'il est dans une telle position de soumission serait extrêmement grave. Le jeune chien ne comprendrai pas et ne vous ferai à l'avenir plus du tout confiance. Il considérerait que vous ne respecter pas les règles élémentaires canines et que vous n'êtes visiblement pas à la hauteur pour effectuer un bon dressage chiot.

La position de couché sur le dos n'est pas l'unique geste de soumission du chien. Un chien qui tend la patte, qui vous lèche le visage ou qui lâche quelques gouttes de pipi sont d'autres signes de soumission du chien.


Empêcher le chien de vous sauter dessus

Le labrador est un chien fougueux surtout durant son enfance. Il a cette facheuse habitude de sauter sur son maitre avec ses grosses pattes. Cette habitude, il risque de la garder longtemps. Si vous ne mettez pas le hola tout de suite cela pourrait vite devenir problématique.

C'est en effet moins agréable de se faire sauter dessus par un labrador adulte de 45 kg que par un chiot labrador. Il ne faut pas en vouloir au chiot labrador qui veut simplement vous manifester sa joie d'être avec vous. Alors, comment agir ?

Pour éviter que le chiot vous saute dessus, la première chose à faire est de vous baisser sur vos genoux afin de vous mettre à son niveau. Le jeune chien aura alors tout loisir de manifester l'affection qu'il vous porte.

Si néanmoins, cela ne semble pas satisfaire le chiot et si l'animal continue sans cesse de vous sauter dessus, vous allez devoir lui montrer de manière plus franche qui est le dominant. Comment faire ?

Ne frappez surtout pas votre chien. Lorsque le chien saute sur vous, tendez instantanément votre genoux ou votre pied en avant. Cela signifiera au chiot que vous n'êtes pas réceptif à sa demande de contact rapproché.

Puis, baissez vous à la hauteur du chiot pour lui montrer que vous l'aimez toujours et caressez le.


Complicité du maitre avec son chiot 

Ces instants de punition seront assez fréquents au début car le chiot labrador agité aura besoin d'être remis dans le droit chemin. Alors, pour compenser ces moments pénibles pour le chien, rien de tel que d'instaurer avec lui une complicité à toute épreuve.

Le dressage chiot dans son ensemble ne se résume pas à des réprimandes. D'autant que, sans plaisir le chiot n'apprendra pas très vite. Les premiers enseignements à l'obéissance du chiot seront donc constamment accompagnés de moments de jeu.

Les simples caresses ne suffisent pas pour montrer au chien qu'on l'aime. Organisez des séances de jeu de lutte avec votre labrador. Allongez vous au sol et laissez le, de temps en temps, vous monter dessus, vous lécher le visage..

Un bon dressage chiot passe aussi par ces moments de complicité entre le maitre et le chien. Des moments indispensables au chien pour qu'il forge son caractère.

Cas du collier anti-aboiement pour chiot

cas du collier anti-aboiement pour chiotLe collier anti-aboiement est un système qui permet de dissuader un chien d'aboyer.

Mais, peut-on utiliser ce procédé chez le chiot qui ne ferait qu'aboyer ? N'y a-t-il pas un danger d'utiliser un collier anti-aboiement chez le chiot ?

Découvrez les risques d'utiliser un tel collier chez le chiot..

 

 

dresser son chien

 

Nos partenaires

Pour aller plus loin

Le transport en voiture du chiot labrador, ses premiers pas à la maison, sa première nuit.. Comment bien préparer la venue du chien ?

Apprenez à votre chiot labrador les règles de propreté et d'hygiène à la maison. Passage obligatoire pour une bonne entente entre le maître et le chien.

Découvrez tous les jeux éducatifs pour le chiot labrador. Le jeu de la proie, le jeu du "cherche !".. Le chiot apprend tout en s'amusant.

Apprenez quelques astuces pour empêcher votre chien de faire des bêtises à la maison. Prenez un temps d'avance !

Découvrez quelles sont les erreurs à ne surtout pas commettre lorsqu'on élève un chiot labrador. Posez les bonnes bases du dressage !